Photo de Mickael Barot - Membre du notre Team Center.

La simplexité, l’art de la prise de décision


Prise de décision : les leçons de l’excellence sportive

Complexe, le processus de décision ne doit rien au hasard. Le monde sportif, celui du haut-niveau, de l’excellence, se révèle comme le miroir du monde managérial. Pour ces deux univers, le but à atteindre, c’est la performance, la victoire.

La bonne décision, celle du leader, celle de l’athlète, ne résulte pas que d’un état de grâce. Elle vient surtout d’un entraînement réfléchi, pertinent, au quotidien ainsi que d’une prise de conscience du contexte dans toutes ses contingences, économiques, humaines, psychologiques, en un mot la prise de décision est multifactorielle.

Un entraînement réfléchi, pertinent, au quotidien 

« Connais-toi toi-même » : cette maxime de la philosophie grecque est toujours d’actualité ; en effet, le décideur, comme le sportif de haut-niveau, doit pouvoir, pour mobiliser ses forces et tirer parti de ses faiblesses, s’appuyer sur des compétences cognitives affirmées, solides, rôdées dans les domaines comportementaux, émotionnel et intuitif.

Pour être en mesure de prendre, dans les délais et parfois en un éclair, « la » bonne décision, il est nécessaire d’éliminer les perturbations, freins, hésitations, croyances, excès de confiance qui entravent le processus décisionnel. Pour être en capacité de se concentrer exclusivement sur l’essentiel et sur les impacts de ses actes.

Se connaître pour mieux décider

Les dirigeants peuvent considérablement améliorer leurs chances de réussite en appliquant un processus qui combine intelligence stratégique et conscience situationnelle : simplifier et sélectionner afin de se focaliser sur les indicateurs pertinents et qualitatifs pour décider.

Aujourd’hui le pouvoir consiste justement à savoir ce qu’il faut ignorer dans le flot continu d’informations.

Quelques étapes sont nécessaires :

  • Élaborer votre profil décisionnel en commençant par analyser les situations analogues favorables pour tirer les leçons de vos réussites et de vos échecs afin de se nourrir de vos expériences passées, identifiant ainsi les critères qui vous influencent.
  • A partir de l’examen systémique de vos décisions, vous pourrez mettre en place vos propres procédures gagnantes. Cela revient à se décentrer de l’enjeu, source de pression et de stress, pour se concentrer sur la tâche à accomplir et dès lors servir à la décision efficace.

L’agilité et la disponibilité d’esprit seront alors vos meilleures armes pour répondre à une situation donnée à l’instant « T » et gagner en clarté mentale.

En résumé, ce plan opérationnel permettra de vous simplifier la prise de décision pour atteindre un niveau que nous sommes en mesure de maîtriser, et ainsi votre cerveau mobilisera pleinement ses capacités d’analyse pour traiter les informations tout en anticipant les conséquences. Se connaître soi-même, déceler ses propres biais cognitifs, développer une écoute active des autres mais aussi du contexte, appliquer le principe de simplexité (1), rester au cœur de l’action… tout cela s’inculque et devrait se pratiquer au quotidien.

Rendez-vous dans notre prochain séminaire !

Références : Alain Berhoz, La simplexité

https://www.mediachimie.org/sites/default/files/chimie_sport__17.pdf

(1)Simplexité : l’art de rendre simples, lisibles, compréhensibles les choses complexes

Partager ou conserver cet article